Défaut de mécanisme, entretien ou problème de motorisation sont autant de raisons pour vouloir démonter un coffre de volet roulant intérieur. Seulement, ce procédé s’avère complexe. Pour ne pas endommager le dispositif et accéder facilement au mécanisme, on vous livre les meilleurs conseils pour ouvrir un coffre de volet roulant intérieur. Même si vous n’êtes pas bricoleur, la connaissance de ces techniques vous aidera à vous en sortir.

Comment ouvrir un coffre de volet roulant intérieur ?

Pour y répondre, il convient premièrement de connaître l’utilité d’un coffre de volet roulant. Il s’agit du caisson destiné à contenir l’ensemble du mécanisme comme la sangle (dans le cas d’un volet roulant manuel), la motorisation (pour un volet roulant électrique) et l’axe d’enroulement. Le coffre est l’endroit où le tablier s’enroule lorsque le volet roulant est levé.

Après quelques années, un dépoussiérage s’impose pour que le volet puisse continuer à fonctionner de façon optimale. Toutefois, si une panne ou un dysfonctionnement surviennent, l’ouverture du coffre est aussi à prévoir. Sachez qu’il peut être fixé en façade sur le mur extérieur ou bien sous linteau. Dans les deux cas, vous pourrez facilement installer un store enrouleur sur mesure au niveau de vos fenêtres pour préserver votre intimité quand les volets ne sont pas baissés.

La façon de démonter le coffre de volet roulant dépend de son modèle et du type de menuiserie.

Pour un volet roulant bloc-baie

Généralement, le coffre de ce type de volet se trouve à l’intérieur, mais certains modèles possèdent aussi un coffre situé à l’extérieur. Dans les deux cas, la façon de l’ouvrir reste la même. D’ailleurs, vous n’aurez besoin d’aucun outil spécifique pour y parvenir. Il suffit d’enlever la face avant du coffre qui est fixée à sa partie supérieure et inférieure. Si vous éprouvez certaines difficultés à le faire à la main, vous pouvez utiliser un tournevis plat. Quoi qu’il en soit, l’expertise d’un installateur store dans le 77 reste essentielle.

Pour un volet roulant traditionnel

Il est muni d’un coffre tunnel, c’est-à-dire directement intégré à la maçonnerie du volet roulant. Ce coffre se trouve également à l’intérieur. Pour le démonter, il faut retirer la sous-face qui est fixée à l’aide de vis, de façon à accéder au mécanisme. Si vous ne parvenez pas à repérer les vis du premier coup, elles ont peut-être été couvertes d’une couche de peinture.

Solliciter un professionnel en cas de panne

A un moment donné, un volet roulant peut présenter des dysfonctionnements. Pour qu’il puisse continuer à assurer votre sécurité, vous devez résoudre l’anomalie au plus vite. Le recours à un professionnel est indispensable pour la réparation du volet roulant. Son savoir-faire et son expertise seront précieux pour corriger la panne. En effet, il sera en mesure de détecter la source du dysfonctionnement.

De plus, il réalisera les travaux dans le respect des normes imposées. Il dispose des matériels indispensables pour mener à bien sa mission. Il est fortement conseillé de faire appel à un spécialiste dans les cas suivants :

  • L’origine de la panne ne peut être identifiée ou est inaccessible, comme dans le cas d’un caisson,
  • Le volet roulant lui-même est inaccessible,
  • Les dysfonctionnements proviennent du moteur des volets roulants électriques,
  • Il faut procéder à un remplacement des lames ou du tablier du volet,
  • Vous n’êtes pas à l’aise avec les travaux de bricolage.

D’ailleurs, que ce soit pour résoudre une panne ou pour l’installation de volets roulants dans une construction neuve, l’expertise de l’installateur est requise pour s’assurer que la pose est conforme aux normes de sécurité. Que ce soit au niveau de la porte d’entrée, d’une baie vitrée ou d’une porte de garage, une manœuvre et un avis technique sont indispensables. Si la pose de volets roulants est réalisée dans les règles de l’art depuis le début, les chances qu’une panne survienne avant des années sont réduites. Certes, cela représente un certain investissement au départ, mais vous contribuerez aussi à leur assurer une longévité.

Comment entretenir les volets roulants ?

Les volets roulants motorisés ou manuels assurent de multiples fonctions :

  • Protéger contre une entrée par effraction,
  • Garantir une meilleure isolation thermique et phonique à la maison pour favoriser un meilleur confort et vous faire réaliser des économies d’énergie,
  • Protéger contre les regards indiscrets et l’ensoleillement.

Pour limiter les risques de panne à l’avenir et pour garantir que les volets motorisés ou manuels assurent leurs fonctions à long terme, il est important de bien les entretenir.

Les volets roulants en aluminium

L’entretien des volets diffère selon le matériau de fabrication. Dans le cas des modèles en aluminium, servez-vous d’une éponge imbibée d’eau et de savon pour nettoyer les lames, le coffre et le tablier. Vous pouvez également rajouter quelques gouttes de vinaigre blanc. Rincez ensuite le tout avec un jet d’eau, puis séchez vos volets à l’aide d’un chiffon. Vérifiez en même temps qu’aucun corps étranger ne soit piégé dans les coulisses. Refaites le nettoyage trois fois par an pour garantir le bon fonctionnement de vos volets roulants.

Les volets roulants en bois

Le nettoyage nécessite une intervention professionnelle car il faut procéder à un décapage du vernis ou lasure déjà appliqué sur les volets. Appliquez ensuite une couche d’un traitement multi-usage pour protéger vos volets contre les champignons et mettez 2 ou 3 couches de lasure par-dessus. L’entretien des volets roulants en bois est moins fréquent que ceux des volets en aluminium. En effet, une fréquence de 5 ans devrait suffire pour les maintenir en bon état. Veillez toutefois à appliquer des couches de lasure pigmentées car une couche de lasure incolore ne peut résister aux UV.

Dans les deux cas, s’il s’agit d’un volet motorisé, pensez à éteindre le système domotique avant le nettoyage car il n’est jamais bon de mélanger l’eau et l’électricité.

 

 

Share This